LA DORDOGNE

La Dordogne prend sa source au pied du Sancy dans le Parc régional des Volcans d'Auvergne. Elle doit son nom de l'union des ruisseaux Dore et Dogne. Elle s'allonge sur 472 km et mêle ses eaux à celles de la Garonne dans l'Estuaire de la Gironde. Du Belvédère nous voyons sa réunion avec La Sumène.

Avant la construction des barrages hydroélectriques entre 1932 et 1957, la Dordogne était une rivière impétueuse et la vallée avant d'être noyée abritait de nombreuses activités comme l'arboriculture, la pêche au saumon, le négoce du bois acheminé par gabares à Bordeaux pour la tonnellerie. Durant la seconde Guerre mondiale, elle a été un haut lieu de la Résistance.

Les Gorges de la Haute-Dordogne sont un espace naturel remarquable. Elles abritent une réserve ornithologique. La richesse biologique réside également dans l'immense corridor de forêts de pente attenantes au cours d'eau. Ces forêts constituent un massif de 70 000 hectares d'un seul tenant qui regorgent d'animaux sauvages : cerfs, chevreuils, sangliers, blaireaux, renards, écureuils… et loutres, l'animal emblématique de la rivière.
 Naissance de la Dordogne au Mont Dore, le Trou vert, oeuvre en bois du Collectif d'artistes Ma.Gy, Festival Horizons, 2019 (crédit photographique Office du tourisme du Massif du Sancy)